Yingxi – Récupération de la chaleur

28,00 $ /tonne

  • Localisation : Chine
  • Type de projet: Efficacité énergétique
  • Certification : Gold Standard

Alors que la Chine cherche à équilibrer économie et environnement, un nombre important de mesures de réduction des émissions sont mises en œuvre grâce à la finance du carbone. C’est le cas notamment ce projet de récupération de chaleur résiduelle à l’usine de verre Yingxi. Ce dernier a permis à l’entreprise de réduire sa consommation d’énergie fossile de 76 000 MWh annuellement.

En plus des avantages climatiques et environnementaux, le promoteur du projet est impliqué dans le développement durable local. Entre autres activités, l’entreprise soutient financièrement les écoles, les personnes âgées et les infrastructures du village et fournit de la machinerie sans frais aux villageois.

Le projet génère de l’électricité par la récupération et l’utilisation de la chaleur résiduelle provenant des fours lors de la fusion du verre. La conversion électrique de la chaleur répond à une partie de la demande énergétique interne, remplaçant la consommation électrique générée par une centrale au charbon. Quatre chaudières de récupération et deux turbo-alternateurs à condensation ont été implantés fournissant une capacité de 12 MW, consistant en deux unités de 6 MW. Avant l’implantation du projet, la chaleur résiduelle était simplement rejetée dans l’atmosphère.

Alors que la Chine commence à sentir l’obligation d’équilibrer économie et environnement, un nombre important de mesures de réduction des émissions sont mises en œuvre grâce à la finance du carbone. C’est le cas notamment ce projet Gold Standard de récupération de chaleur résiduelle à l’usine de verre Yingxi. Ce dernier a permis à l’entreprise de réduire colossalement sa consommation d’énergie fossile de 76 000 MWh annuellement.

En plus des avantages climatiques et environnementaux, le promoteur du projet est impliqué dans le développement durable local. Entre autres activités, l’entreprise soutient financièrement les écoles, les personnes âgées et les infrastructures du village et fournit de la machinerie sans frais aux villageois.

Le projet génère de l’électricité par la récupération et l’utilisation de la chaleur résiduelle provenant des fours lors de la fusion du verre. La conversion électrique de la chaleur répond à une partie de la demande énergétique interne, remplaçant la consommation électrique générée par une centrale au charbon. Quatre chaudières de récupération et deux turbo-alternateurs à condensation ont été implantés fournissant une capacité de 12 MW, consistant en deux unités de 6 MW. Avant l’implantation du projet, la chaleur résiduelle était simplement évacuée dans l’atmosphère.

Également dans la région