BFB – Traitement des eaux usées

32,50 $ /tonne

  • Localisation : Thaïlande
  • Type de projet : Efficacité énergétique
  • Certification : Gold Standard

Il y a quelques années encore, les habitants des villages environnants pouvaient être importunés par les odeurs provenant des étangs de traitement des eaux usées de l’usine d’amidon. Aujourd’hui, non seulement la qualité de l’air et de l’eau s’est nettement améliorée, mais la consommation de combustibles fossiles de l’usine a été réduite d’une quantité pouvant aller jusqu’à 4 700 litres par jour grâce à la captation du méthane issu du traitement des eaux usées et à sa combustion pour générer de l’énergie. Par ailleurs, le projet et les revenus du carbone ont généré des emplois pour la population locale et permettent également de soutenir des activités sociales et éducatives dans la communauté.

Techniquement, le projet comprend l’implantation de deux compartiments clos de traitement anaérobie des eaux usées (procédé « Upflow » à courant ascendant dans un lit de boues anaérobies) dans une usine de fabrication d’amidon générant d’importantes quantités d’eaux usées. Auparavant, les eaux usées étaient traitées via un procédé par lagunage à ciel ouvert dont le temps de rétention dépassait un an. La combinaison de lagunes dont les tailles et les températures de l’eau varient a contribué à créer un environnement anaérobique dans les étangs. Vu la présence de matières organiques dans les eaux usées, ces conditions ont généré du méthane qui s’est progressivement libéré dans l’atmosphère. Le méthane est un gaz à effet de serre 21 fois plus puissant que le CO2.

Maintenant, le méthane est capté et grâce aux deux brûleurs installés sur le site, il permet de produire de l’énergie propre, remplaçant ainsi les combustibles fossiles anciennement utilisés afin de sécher l’amidon. Ainsi, le projet fait d’une pierre deux coups, d’une part en empêchant le méthane de contribuer aux changements climatiques et d’autre part en évitant la combustion de milliers de tonnes de combustible fossile annuellement.